AccueilLe GPSOAménagements ferroviaires au Sud de Bordeaux

Aménagements ferroviaires au Sud de Bordeaux

Intégrer l’amélioration des transports du quotidien au Sud de Bordeaux est une composante forte du GPSO. La croissance des trafics voyageurs régionaux et nationaux se traduit par une augmentation importante des circulations sur l'axe Bordeaux-Langon.

Les aménagements programmés visent plusieurs objectifs :
 - fluidifier le trafic ferroviaire au sud de Bordeaux ;
 - augmenter la capacité de la ligne pour faire circuler de nouveaux trains : TaGV, TET, fret ;
 - améliorer la connexion entre le réseau ferroviaire et les réseaux de transports collectifs de l'agglomération ;
 - améliorer la sécurité des usagers et des riverains de l'infrastructure (Installations fixes : plate-forme, ouvrages en terre, ouvrages d'art, voie.) au droit des passages à niveau existants.

Pour atteindre ces différents objectifs, le projet prévoit l'aménagement de 12 km de ligne existante au Sud de Bordeaux :
 - réalisation d'une 3ème voie entre le triage d'Hourcade et Saint-Médard-d'Eyrans  et d'une 4ème voie au droit des points d'arrêt ; 
 - réorganisation des circulations et réaménagement des voies à Bègles jusqu'au triage d'Hourcade ; 
 - réaménagement en pôles d'échanges multimodaux de la gare de Bègles et des haltes de Villenave-d'Ornon, Cadaujac et Saint-Médard-d'Eyrans
 - suppression de 6 passages à niveau à Cadaujac et Saint-Médard-d'Eyrans.

  Carte du projet AFSB

Ces aménagements de capacité permettront de poursuivre l’évolution des services TER, relevant de la Région Nouvelle-Aquitaine, et à terme d’augmenter la fréquence des dessertes périurbaines jusqu’à quatre trains par heure et par sens (fréquence au quart d'heure). Avec plus de voies pour répartir les différentes circulations - qui s'effectuent à des vitesses et avec des politiques d'arrêt différentes entrainant des phénomènes de saturation -, une meilleure desserte périurbaine et une plus grande régularité seront possibles, donc un service de meilleure qualité pour les voyageurs. Sur cette section de 12 km de ligne ainsi réaménagée, les trains de voyageurs longue distance (TaGV, TET) circuleront à la même vitesse qu'aujourd'hui, soit 160 km/h.

La mise en service de la ligne nouvelle jusqu’à Dax permettra en outre d' assurer un meilleur équilibre au Sud du nœud ferroviaire bordelais et de libérer de la capacité sur la ligne vers Arcachon, la plus chargée en Nouvelle-Aquitaine.

La création de capacités supplémentaires au droit des métropoles régionales figure parmi les priorités concernant le ferroviaire dans le rapport du Conseil d’Orientation des Infrastructures (COI) de février 2018, au titre de l’objectif stratégique n°2 : « engager sans tarder les grands projets de liaisons entre métropoles en commençant par les nœuds ferroviaires ».
Les aménagements au Sud de Bordeaux (AFSB) seront à programmer en lien avec les opérations de désaturation du nœud de Bordeaux.

Pour plus de détails, se reporter au dossier d'enquête publique sur cette opération AFSB, ainsi qu'aux rapport et conclusions de la commission d'enquête.