Problème d'affichage : cliquez ici.
Les Grand Projets du Sud Ouest - Flash Infos

N°5 - Mai 2010

Au sommaire :

  • Le Comité de pilotage des GPSO se réunit le 31 mai prochain
  • Coup d'envoi de la concertation en juin
  • La charte de la concertation adaptée pour 2010
  • Les sondages en cours
  • Voyage au cœur de la ligne à grande vitesse Est européenne
  • L'intégralité des résultats de l’enquête sur les outils de communication et d’information disponibles sur gpso.fr

-

Le Comité de pilotage des GPSO se réunit le 31 mai prochain

Il examinera principalement :

  • Les compléments ou ajustements du fuseau de 1000 m retenu par le COPIL de janvier 2010 et plus particulièrement le choix du fuseau entre la traversée de la Garonne au sud de Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne) et la traversée de l’Hers à l’ouest de Castelnau d’Estrètefonds (Haute-Garonne) ;
  • Le programme des études et de la concertation pour l’étape 2 des études des GPSO.

Une restitution de la médiation au Pays Basque sera également effectuée par Marie-Line Meaux.
Cette réunion marquera la fin de l’étape 1 des études des GPSO qui sera suivie par une approbation ministérielle.

                                  Flash Infos "Spécial COPIL" la semaine prochaine

-

Coup d'envoi de la concertation en juin

A l’issue du Comité de pilotage, l’étape 2 des études des GPSO sera officiellement lancée.
Elle a pour objectif de définir le projet de tracé des lignes nouvelles dans une bande de 500 m de large environ. Pour cette nouvelle étape, la concertation, fondée sur le principe de la participation des acteurs des territoires à l’élaboration des études, va se poursuivre et s’enrichir afin de répondre encore davantage aux préoccupations et enjeux des territoires :
  • Création de thématiques supplémentaires pour les groupes de travail (infrastructures/réseaux, ligne existante Bordeaux-Hendaye, gares et dynamiques territoriales).

  • Mise en place d’une commission consultative par département.
    Les premières réunions des groupes de travail démarreront dès le mois prochain, du 15 au 30 juin. Les commissions consultatives se réuniront à l’automne pour la présentation des hypothèses de tracé. Les invitations vont être envoyées très prochainement aux acteurs concernés.

  • Création de comités spécifiques « gares ».
    Comment concevoir les gares pour qu’elles soient au service des territoires ? Quels aménagements faut-il envisager autour puis dans les gares ?
    Pour répondre à ces questions, RFF va conduire une réflexion collective et concertée avec les maîtres d’ouvrage concernés. Six comités gares vont ainsi définir un pré-programme pour chaque gare et halte SR-GV à partir de septembre 2010.

Le programme détaillé sera présenté au Comité de pilotage de lundi pour validation.
Comme en 2009, un mémento pour l’étape 2 avec un calendrier de travail vous sera remis lors de votre prochain groupe de travail.



La charte de la concertation adaptée pour 2010

Le Collège des acteurs locaux s’est réuni le 11 mai dernier. A l’ordre du jour, la présentation du bilan des études et de la concertation entre janvier et mai 2010, le programme d’études et de concertation de l’étape 2, des propositions de listes des participants aux groupes de travail et des propositions d’adaptation de la charte de la concertation des GPSO.
Ces propositions ont reçu un avis favorable des membres du Collège des acteurs locaux.



Les sondages en cours

Des inventaires écologiques et des relevés géotechniques et hydrogéologiques sont actuellement en cours sur les territoires du fuseau retenu. RFF souhaite rappeler que ces investigations sont indispensables à ce stade pour poursuivre les études de ces projets, pour les raisons suivantes :

    Relevés hydrologiques
  • la recherche de solutions techniques ne peut être faite sans une connaissance fine des territoires traversés sur le plan environnemental ;
  • l’évaluation économique des projets nécessite d’élaborer une solution technique fiable et économiquement réaliste. La part du génie civil (réalisation des ouvrages et de la plateforme des lignes nouvelles) représente environ 40% du coût d’un projet. Il n’est pas possible d’estimer un projet sans connaitre précisément ce coût.

Ces sondages sont encadrés par un arrêté préfectoral pour chaque département et font l’objet d’un protocole d’indemnisation pour les dégâts causés. Ce protocole est élaboré en concertation avec les Chambres d’agriculture et avec les représentants de la profession sylvicole.

RFF a également mis en place une procédure d’information auprès des différents acteurs concernés par la réalisation de ces sondages. L’ensemble des maires et des propriétaires, publics ou privés, sont ainsi individuellement informés, par courrier, avant chaque intervention. L’exploitant ou le groupement d’exploitation sylvicole sont souvent prévenus avant le propriétaire du terrain.
RFF s’efforcera de prévenir les propriétaires en même temps que les exploitants et s’assurera que les entreprises mandatées pour réaliser ces sondages respectent bien la procédure.



Voyage au cœur de la ligne à grande vitesse Est européenne

Les 18 et 19 mai, des élus de Gironde, du Lot-et-Garonne et des Landes concernés par le fuseau retenu ont été invités par RFF à visiter la LGV Est européenne.
Objectif : montrer concrètement ce que pourront être les projets de ligne nouvelle Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne et contribuer ainsi à une meilleure compréhension des propositions qui pourront être faites.

Photo visite maiLe programme alternait visite d’équipements ferroviaires et temps d’échanges avec des élus champenois. La soixantaine d’élus présents ont ainsi pu visualiser différents types d’aménagements favorisant l’insertion paysagère de la ligne, mesurer l’effet des équipements de protection acoustique, appréhender l’emprise finale de la voie, parcourir différents rétablissements de voiries, visiter une gare nouvelle et appréhender un projet de ZAC à proximité de celle-ci. Ils ont également pu recueillir l’expérience des élus champenois sur l’incidence d’un projet de cette ampleur sur leur territoire et leur population. Les échanges avec les élus ont également permis d’aborder les incidences socio-économiques directes et indirectes, en phase chantier comme en phase exploitation.

Fin juin, ce sera au tour des élus du Tarn-et-Garonne et de Haute-Garonne de partir à la découverte de cette ligne à grande vitesse. Les élus de Gironde, du Lot-et-Garonne et des Landes n’ayant pu assister au précédent voyage seront également conviés.
Pour les élus des Pyrénées-Atlantiques, RFF proposera à l’automne un voyage sur la LGV Rhin-Rhône, en cours de réalisation dans un secteur accidenté.



L'intégralité des résultats de l’enquête sur les outils de communication et d’information disponibles sur gpso.fr

Suite à cette enquête, plusieurs actions d’information et de participation destinés au grand public viendront compléter le dispositif existant à partir de l’automne.
--> Consultez le bilan complet de l'enquête

Pour vous désabonner cliquez icipenny