AccueilActualités

Actualités

Rapports d'expertises complémentaires pour le bassin du Ciron

À la suite de la demande de la commission d’enquête, l’étude agroclimatique concernant l’impact du projet sur les appellations AOC Sauternes et Barsac a donné lieu à la production de plusieurs rapports de bureaux d’études spécialisés : TerraClima, Artelia et Géodiag.
Ces trois premiers rapports sont en ligne depuis octobre 2015.

Une seconde phase d'études a été menée par TerraClima avec recours à un modèle climatique régional et examen de l’impact du projet sur la base d’épisodes météorologiques représentatifs de l’année 2014 (rapport de décembre 2015). Les résultats confirment que le projet n’aura pas d’incidence sur les conditions climatiques de la vallée du Ciron et les AOC Sauternes et Barsac, les impacts du projet étant limités et cantonnés à proximité immédiate de la ligne.
Une expertise complémentaire a été confiée à Antea Group sur le volet hydrogéologique (rapport d'avril 2016). Détaillant les relations entre eaux souterraines et réseau hydrographique dans ce secteur, celle-ci confirme que le projet ne modifiera pas les conditions générales d’écoulement des eaux souterraines (débit ou température), en particulier en période estivale et automnale où elles alimentent les cours d’eau, et in fine le Ciron. 

Ces différents rapports confirment ainsi que, compte tenu de ses caractéristiques et des mesures prévues pour assurer la transparence hydraulique et écologique, le projet n'aura pas d'impact sur le régime des eaux superficielles et souterraines et sur le climat de la vallée du Ciron. 
Les recommandations de ces bureaux d’études, portant sur la réalisation d’investigations complémentaires, sur les précautions à prendre pour garantir un bon dimensionnement des ouvrages hydrauliques au droit des franchissements des différents cours d’eau… relèveront de la phase d’études détaillées du GPSO post-DUP selon les processus habituels de mise au point progressive du projet technique pour les grandes infrastructures.
Cette phase post-DUP permettra en effet de parvenir au calage final du projet technique et des mesures d’insertion ; elle s’accompagnera d’une poursuite de la concertation locale, avant l’accomplissement des procédures règlementaires complémentaires, notamment au titre de la loi sur l’eau et ce à un important niveau de précision dans la définition des mesures. À cette occasion seront également précisées les mesures prévues en phase chantier.
Ces procédures donneront lieu à des préconisations de l’Etat que le maître d’ouvrage devra respecter, avec un suivi dans la durée de la bonne mise en œuvre et de l’efficacité des mesures.

Téléchargez :
 -> " l'étude Phase 2 : Impact potentiel de la LGV sur le climat des appellations Barsac et Sauternes et la circulation d’air" de TerraClima (décembre 2015, 64 p.)
 -> " l’étude agroclimatique de la vallée du Ciron - volet hydrogéologique" d' Antea Group (avril 2016, 104 p.)