AccueilLe GPSOAménagements ferroviaires au Nord de Toulouse

Aménagements ferroviaires au Nord de Toulouse

Intégrer l’amélioration des transports du quotidien au Nord de Toulouse est une composante forte du GPSO. Aujourd'hui, sur la section de ligne existante entre Saint-Jory et Toulouse-Matabiau, qui compte 2 ou 3 voies, circulent des TaGV, TET,TER et trains de marchandises. L’importante hétérogénéité des services rend la section quasi-saturée aux heures de pointe et ne permet pas la mise en place de missions TER périurbaines. Les aléas d'exploitation (panne, incident) ont des impacts très importants sur la qualité du service aux voyageurs (perte de régularité, retards, annulations...).

Les aménagements programmés visent plusieurs objectifs :
 - fluidifier le trafic ferroviaire au Nord de Toulouse ;
 - augmenter la capacité de la ligne pour faire circuler de nouveaux trains : TaGV, TET, fret ;
 - améliorer la connexion entre le réseau ferroviaire et les réseaux de transports collectifs de l'agglomération.

Pour atteindre ces différents objectifs, le projet prévoit l'aménagement de 19 km de ligne existante au Nord de Toulouse, avec notamment :
 - mise à 4 voies entre Saint-Jory (point de raccordement (Jonction entre deux lignes ferroviaires.) avec la ligne nouvelle Bordeaux-Toulouse) et la gare Toulouse-Matabiau ; 
 - réaménagement de tous les points d'arrêt : Castelnau d'Estrétefonds, Saint-Jory, Fenouillet/Saint-Alban, Lacourtensourt, Lalande-l'Eglise et Route de Launaguet (en interconnexion avec la ligne B du métro).

Carte du projet AFNT

 

Ces aménagements de capacité permettront de poursuivre l’évolution des services TER, relevant de la Région Occitanie, et à terme d’augmenter la fréquence des dessertes périurbaines entre Toulouse et Castelnau d'Estrétefonds jusqu’à quatre trains par heure et par sens (fréquence au quart d'heure). Avec plus de voies pour répartir les différentes circulations, une meilleure desserte périurbaine et une plus grande régularité seront possibles, donc un service de meilleure qualité pour les voyageurs. 
Sur cette section de 19 km de ligne ainsi réaménagée, les trains de voyageurs longue distance (TaGV, TET) circuleront à la même vitesse qu'aujourd'hui, soit 160 km/h.

La création de capacités supplémentaires au droit des métropoles régionales figure parmi les priorités concernant le ferroviaire dans le rapport du Conseil d’Orientation des Infrastructures (COI) remis en février 2018, au titre de l’objectif stratégique n°2 : « engager sans tarder les grands projets de liaisons entre métropoles en commençant par les nœuds ferroviaires ».
Les aménagements au Nord de Toulouse (AFNT) seront à programmer en lien avec les opérations de désaturation du nœud de Toulouse.

Pour plus de détails, se reporter au dossier d'enquête publique sur cette opération AFNT ainsi qu'aux rapport et conclusions de la commission d'enquête.