Grand Projet Ferroviaire du Sud-Ouest - GPSO - Bordeaux-Toulouse/Bordeaux-Espagne
Consultation du public

Présentation générale

La consultation du public sur le tracé

La consultation du public, c'est quoi ?

C’est le recueil des avis, observations ou suggestions du public sur des aspects du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO) qui le concernent.

La consultation du public est un moment important dans la vie de ce projet pour que chacun puisse prendre connaissance des enjeux et des impacts des lignes nouvelles Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne, et apporte les informations qu’il juge utiles pour la meilleure conception et insertion du projet dans son environnement. En particulier, à travers leurs connaissances de terrain, les habitants peuvent enrichir les études GPSO.

La consultation du public sur le tracé doit contribuer à définir progressivement le meilleur tracé possible, à préciser les mesures d’insertion, à évaluer les enjeux fonciers et patrimoniaux et à anticiper les conditions de réalisation des travaux. Elle doit également servir à faire partager les enjeux des services ferroviaires qui seront apportés par ces futures lignes nouvelles.

Pourquoi 4 temps de consultation du public ?

Afin d'associer le public à chaque grande étape d'élaboration du tracé des deux lignes nouvelles Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne. Le tracé des deux lignes nouvelles a été défini de façon progressive en 3 grandes étapes : plusieurs hypothèses de tracés ont été recherchées, certaines ont été sélectionnées et comparées, et enfin une ou deux ont été approfondies. C'est pourquoi 3 temps de consultation du public ont été prévus, avec pour objectifs :

  • d'informer le public de l'évolution des études et de l'avancée de la recherche du tracé en concertation ;
  • de recueillir ses suggestions et propositions avant que ne soit déterminé le tracé définitif.

Cette méthode a permis d'intégrer l'avis du public dans les études et d'en tenir compte dans la définition progressive du tracé. A ces 3 temps s'est ajouté celui sur les modalités de la consultation organisé en octobre 2010. Il était en effet important pour RFF de demander aux habitants leurs avis sur le dispositif de consultation mis en oeuvre.

 

les 4 temps de la consultation 2010-2011
 

Qui était concerné ?

En priorité les habitants des communes concernées par le fuseau de 1000 mètres.

Comment les avis et observations ont-ils été pris en considération ?

Les avis et observations sur les modalités de la consultation ont été analysés et ont fait l’objet d’un bilan qui a permis d’enrichir le dispositif pour les trois temps suivants.

Les avis et contributions portant sur des éléments techniques ont été transmis aux bureaux d’études. Ils ont vérifié leur pertinence. Si tel était le cas, ils ont été intégrés dans les études.

Les avis plus généraux ont fait l’objet d’une synthèse et d’une réponse globale dans le bilan de la consultation et sur le site Internet.

Les avis ont-ils été rendus publics ?

Chaque temps de consultation a fait l’objet d’un bilan intermédiaire rendu public. Ces bilans présentent une synthèse des avis, observations et suggestions et la façon dont ils ont été pris en considération dans les études. Ils ont été portés à la connaissance :

  • du Comité de pilotage GPSO , des trois garants de la concertation et des instances de concertation ;
  • du public, à travers le site Internet www.gpso.fr et les Lettres d’information des GPSO.

Téléchargez les plaquettes de présentation des 4 temps de consultation du public sur le tracé :

Téléchargez la plaquette du 1er temps surles Modalités                              Téléchargez la plaquette du 2ème temps

Téléchargez la plaquette du 3ème temps sur les résultats de la comparaison des hypothèses de tracé                          Téléchargez la plaquette du 4ème temps sur le tracé optimisé et ses mesures d’insertion.

Haut de page

La concertation publique sur les gares

Les projets des 11 gares et haltes

En parallèle du 4ème temps de consultation du public sur le tracé du GPSO, Réseau Ferré de France (RFF) a organisé dans les communes concernées une concertation* sur les 11 gares et haltes inscrites au programme du GPSO, projets tels qu'ils sont envisagés à ce stade des études.
Construire une nouvelle gare ou une halte ferroviaire, c’est offrir une évolution importante pour le territoire et la vie de ses habitants : la grande vitesse rapproche les hommes, leur facilite l’accès à plus de destinations, plus rapidement, et fait du train une alternative à la voiture ou à l’avion ; elle apporte une dynamique nouvelle à l’économie, à la coopération universitaire, aux relations culturelles et sociales, c’est-à-dire à l’ensemble des échanges entre les hommes et les territoires. Suivant le cas, il n’est pas toujours utile de construire une nouvelle gare ou halte, un réaménagement ou une reconstruction peut être aussi le meilleur choix pour desservir un territoire, assurer l’ensemble des correspondances ferroviaires et accompagner le développement économique de l’agglomération.

En plus des gares existantes, 11 gares et haltes vont être réalisées ou aménagées pour diffuser localement les apports de la grande vitesse :

carte concertation gares

  • picto gare  1 3 gares nouvelles pour les TaGV** : Agen, Montauban et Mont-de-Marsan
  • picto gare  2 2 gares existantes aménagées : Dax et Bayonne
  • picto gare  3 2 haltes pour des services régionaux à grande vitesse (SRGV) : Sud Gironde (Captieux-Escaudes) et Côte landaise (Saint-Geours-de-Maremne)
  • picto gare  4 4 gares/haltes TER reconstruites en sortie sud de Bordeaux : Bègles, Villenave d’Ornon, Cadaujac et Saint-Médard-d’Eyrans.

* Concertation publique pour les 5 gares TaGV (existantes et nouvelles), concertation préalable à l’enquête publique au titre de l’article L300-2 du Code de l’urbanisme pour les 2 haltes SRGV et 4 gares/haltes TER.
** TaGV : Train apte à la Grande Vitesse.

Pourquoi une concertation publique sur les gares et haltes ?

La concertation publique sur les gares et haltes a pour objet d’informer les habitants et les voyageurs sur les projets d’aménagements de territoire. Elle a permis de recueillir vos attentes afin d’enrichir les différents projets à ce stade des études. Des bilans ont été rendus publiques et portés à la connaissance du Comité de pilotage du 9 janvier 2012.

Pour les haltes TER et haltes SRGV, cette concertation est prévue par le Code de l’Urbanisme (article L300-2) et concerne notamment les aménagements de gares/ haltes ferroviaires ou autres travaux au-delà d’un seuil fixé à 1,9 million d’euros. Cette concertation est préalable à l’enquête d’utilité publique menée sur le Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest, prévue mi-2013.

Téléchargez les 11 plaquettes de présentation de la concertation publique sur les gares et haltes :

3 gares nouvelles : Agen, Montauban et Mont-de-Marsan

2 gares existantes : Dax et Bayonne

2 haltes pour le Service Régional à Grande Vitesse (SRGV)

4 gares/haltes Ter Aquitaine en sortie de Bordeaux et suppression des passages à niveau (PN)

Haut de page

Bilans de la consultation publique sur le tracé

Bilan du 1er temps de consultation

250 avis ont été exprimés, dont plus de 150 sur le dispositif de consultation à proprement parler avec 32 % d’avis favorables au dispositif et 42 % de suggestions pour l’améliorer.

De manière générale, vous avez été nombreux à souhaiter que les moyens mis en oeuvre pour annoncer la consultation et avertir le public soient plus importants.
Pour le 2ème temps de consultation, RFF a donc renforcé le dispositif d’information. Près de 300 000 exemplaires de la lettre d’information GPSO n°7 ont été distribués, des encarts ont été insérés dans la presse locale (Journal Sud-ouest, Journal La Dépêche du Midi et Journal du Pays basque), et des affichettes d’information ont été déposées dans de nombreux lieux publics (mairies, commerçants…).
RFF a également proposé aux mairies et autres partenaires de relayer l’information dans leurs supports de communication (publications institutionnelles, sites Internet…).

Le 1er temps de la consultation a été prolongé d’une semaine pour tenir compte du temps d’installation du dispositif et des demandes faites. Certains ont néanmoins trouvé ce délai encore trop court. C’est pourquoi nous avons décidé d’organiser le 2ème temps de consultation à cheval sur les vacances de Noël, du 20 décembre 2010 au 8 janvier 2011, les personnes étant généralement plus disponibles à cette période de l’année pour consulter les documents et donner leur avis ; cela a également permis à ceux qui sont venus en vacances dans la région de participer à cette consultation. Téléchargez le bilan complet

Téléchargez le bilan complet du 1er temps de la consultation du public qui s’est déroulé du 4 au 30 octobre 2010.

 

 

 

Haut de page

Bilan du 2ème temps de consultation

Sur les 3581 avis reçus, un certain nombre contenait des remarques qui ont permis d’améliorer les hypothèses de tracé.
En voici quelques exemples :

• Certains nous ont fait part de leur connaissance des territoires en nous précisant les enjeux à respecter et à éviter au maximum : 
- des sites emblématiques ou patrimoniaux : vestiges archéologiques à St Michel de Rieufret, à Xaintrailles ou à Saint-Rustice, châteaux de Pompignan ou de Layrac, jardin du Baqué à Montgaillard, maisons traditionnelles de Lacourt-Saint-Pierre, église de St Martin à Layrac…
- la faune caractéristique de votre région : salamandres en Gironde, migrateurs amphihalins à St Pée sur Nivelle, écosystèmes aquatiques à Lacourt-Saint-Pierre, oiseaux migrateurs de la Vallée de la Garonne… de façon générale, une faune importante pour laquelle il sera nécessaire de rétablir les passages.

• D’autres ont exprimé leur inquiétude par rapport au risque d’inondation (en particulier dans la Vallée de la Garonne) ou à celui de mouvement de terrain (comme à Pompignan).

• D’autres encore ont demandé que le tracé retenu soit celui qui concerne le moins d’habitations, celui qui coupe le moins possible d’exploitations agricoles et qu’un traitement optimal des nuisances soit recherché : protections phoniques esthétiques, ouvrages d’art (viaduc en particulier) le moins haut possible, nécessité ou non de franchir la Garonne à hauteur de Boé…

• Toutes les demandes d’ajustement des hypothèses de tracé ont été analysées au moment où une seule hypothèse de tracé a été retenue en juin 2011. Des études approfondies ont été menées sur ce tracé et des ajustements ont être envisagés. Toutes les mesures qui ont été proposées par RFF pour intégrer au mieux l’infrastructure dans les territoires (mur anti-bruit, viaduc, tranchée couverte, merlon paysager …) ont fait l’objet du dernier temps de consultation du public, au 3ème trimestre 2011.Téléchargez le bilan complet

Télécharger le bilan complet du 2ème temps de la consultation du public qui s’est déroulé du 20 décembre 2010 au 8 janvier 2011.

 

 

 

Haut de page

Bilan du 3ème temps de consultation

Le 3ème temps de consultation a rencontré une large mobilisation puisque environ 6 500 avis ont été adressés à RFF.

Parmi eux, 800 participants nous ont fait part de remarques constructives, qui vont permettre d’enrichir de manière efficace les études sur le tracé :

• 23% des participants sont d’accord avec l’analyse de RFF et avec sa préconisation d’hypothèse de tracé à approfondir ;

• 77% des participants ont fait des remarques et propositions sur l’hypothèse de tracé préconisée par RFF : 33% proposent des ajustements de l’hypothèse de tracé préconisée par RFF ou préfèrent une autre hypothèse de tracé étudiée  mais non préconisée par RFF, 67% remettent en question l’hypothèse de tracé préconisée par RFF (les mesures d’insertion en particulier) ou font de nouvelles propositions (longer les infrastructures existantes…).Toutes les demandes d’ajustement concernant l’hypothèse de tracé à approfondir retenue par le Comité de pilotage du 23 juin 2011 vont être analysées et contribuer ainsi à son optimisation.

La consultation du public a aussi été l’occasion pour certains d’exprimer leur opposition au projet. C’est le cas de 5 500 personnes environ. Comme RFF l’a toujours annoncé, la consultation du public n’est ni un sondage ni un référendum sur l’opportunité du projet, cette question ayant fait l’objet des deux débats publics en 2005 et 2006. Ces avis tout à fait légitimes n’apportent pas d’éléments pour l’amélioration du projet de lignes nouvelles. Téléchargez le bilan complet

Téléchargez le bilan complet du 3ème temps de la consultation du public qui s'est déroulée du 9 au 21 mai 2011.

 

 

 

 

Haut de page

Bilan du 4ème temps de consultation

Parmi les 5629 bulletins enregistrés, 157 avis portaient sur l’objet de la consultation et 5472 sur l’opportunité du projet.

Ce sont les mesures mises en oeuvre pour protéger les habitations du bruit et des vibrations qui ont suscité le plus d’avis. Il est demandé à RFF de porter une attention particulière aux protections acoustiques.

Viennent ensuite l’insertion paysagère des deux lignes nouvelles et le rétablissement des voies de circulation. Les lignes nouvelles devront être le mieux insérées possible, surtout dans les zones de paysage remarquable. Il est demandé que les aménagements paysagers protègent également du bruit : la hauteur des merlons doit être prévue dans ce sens.

Le traitement des ouvrages d’art, en particulier des viaducs, a fait également l’objet de propositions.

De nombreux avis expriment enfin la nécessité de maintenir un maximum de liaisons de part et d’autre de la ligne nouvelle.

Enfin, dans certains secteurs, plusieurs ajustements du tracé ont été suggérés afin de s’éloigner au maximum des habitations et du patrimoine culturel et naturel des territoires. Téléchargez le bilan complet

Téléchargez le bilan complet du 4ème temps de la consultation du public qui s'est déroulée du 10 au 29 octobre (dans les départements 33-40-47-82-31) et du 21 novembre au 3 décembre 2011 (dans le département 64).

 

 

 

Haut de page

Bilans de la concertation publique sur les gares

Sud-Est de Bordeaux

Bilan de la concertation publique sur le projet d'aménagement des gares/haltes TER au Sud-Est de Bordeaux

143 avis ont été enregistrés et 350 personnes environ ont participé aux trois réunions publiques organisées dans ce secteur.
Les deux thèmes principalement abordés sont l’environnement humain et l’intérêt du projet.

Concernant l’environnement humain, l’augmentation du nombre de trains est une source d’inquiétudes ; les habitants craignent en effet une recrudescence des nuisances sonores et vibratoires. Les acquisitions foncières constituent l’autre préoccupation forte, en particulier le montant de l’indemnisation et le calendrier.

Concernant l’intérêt du projet, l’ajout d’une voie supplémentaire au Sud-Est de Bordeaux est perçu comme une opportunité, à la fois pour l’aménagement urbain et la mobilité des habitants. Le projet va largement contribuer à une meilleure fiabilité et régularité du service TER, qui sont des facteurs essentiels de l’attractivité et de l’utilisation de ce mode de transport écologique. Les habitants s’intéressent à la question des déplacements, à la mise en oeuvre de solutions de transport alternatives  et à l’intermodalité. Ils considèrent que les aménagements envisagés sont nécessaires pour une meilleure mobilité mais qu’ils doivent être réalisés dans le respect de l’environnement humain.

Bilan de la concertation publique sur les garesTéléchargez le bilan de la concertation préalable sur les aménagements de la ligne Bordeaux-Sète en sortie sud de Bordeaux, ainsi que la décision du Président de RFF portant validation de ce bilan en date du 27 juin 2012

Ce bilan est également à la disposition des habitants à l’accueil des mairies des communes concernées : Bègles, Villenave-d’Ornon, Cadaujac, Saint-Médard d’Eyrans, Ayguemorte-Les-Graves et aux sièges des deux intercommunalités : CUB et Communauté de communes de Montesquieu.

Haut de page

Halte SRGV Sud Gironde

Bilan de la concertation publique sur le projet d'aménagement d'une halte SRGV en Sud Gironde

La participation du public a été plus restreinte sur ce sujet puisque 4 avis ont été enregistrés.

Les nouvelles opportunités de déplacement offertes par les haltes ont été principalement évoquées, et plus particulièrement les correspondances entre le SRGV, les TER et les TaGV.

Bilan de la concertation publique sur les garesTéléchargez le bilan de la concertation préalable sur le projet d'aménagement d'une halte SRGV en sud Gironde, ainsi que la décision du Président de RFF portant validation de ce bilan en date du 27 juin 2012

Ce bilan est également à la disposition des habitants à l’accueil des mairies des communes concernées : Captieux, Escaudes et Giscos et au siège de la Communauté de communes Captieux-Grignols.

 

 Haut de page

Halte SRGV Côte landaise

Bilan de la concertation publique sur le projet d'aménagement d'une halte SRGV Côte landaise

La participation du public a été plus restreinte sur ce sujet puisque 9 avis ont été enregistrés.

Les nouvelles opportunités de déplacement offertes par les haltes ont été principalement évoquées, et plus particulièrement les correspondances entre le SRGV, les TER et les TaGV.

Bilan de la concertation publique sur les garesTéléchargez le bilan de la concertation préalable sur le projet d'aménagement d'une halte SRGV Côte landaise, ainsi que la décision du Président de RFF portant validation de ce bilan en date du 27 juin 2012

Ce bilan est également à la disposition des habitants à l’accueil de la mairie de Saint-Geours-de-Maremne et au siège de la Communauté de communes Maremne Adour Côte Sud (MACS).

 

Haut de page

Gares TaGV nouvelles et existantes

Bilan de la concertation publique sur le projet d'aménagement des gares TaGV existantes et nouvelles (Dax, Mont-de-Marsan, Bayonne, Agen, Montauban)

Sur les 1036 avis adressés à RFF, plus de 950 (soit 92 %) ont concerné l’opportunité de la création de lignes nouvelles et ne traitaient pas des gares.

Parmi les participants ayant fait des contributions sur l’objet de cette concertation, certains sont favorables à la création d’une gare nouvelle en périphérie, d’autres auraient préféré l’aménagement de la gare existante.
Pour les premiers, une gare nouvelle va accompagner le développement économique de leur territoire et contribuer à l’aménagement urbain. Pour les autres, c’est l’éloignement avec le centre-ville qui est reproché (perte de temps, saturation des axes routiers…), ainsi que l’apparition de nuisances sonores et visuelles pour les riverains.
Des participants ont aussi évoqué les bénéfices du projet pour une meilleure mobilité, et le report modal voiture/train qu’il va permettre.

Bilan de la concertation publique sur les gares
Téléchargez le bilan de la concertation préalable sur les projets d'aménagement/création des gares TaGV.

Ce bilan est également à la disposition des habitants à l’accueil des mairies et intercommunalités des communes concernées.
Pour la gare d’Agen : mairies de Brax, Roquefort et  Agen, Communauté d’agglomération d’Agen et Communauté de communes du Canton de Laplume en Bruilhois.
Pour la gare de Montauban : mairies de Bressols et Montauban, Communauté d’agglomération de Montauban.
Pour la gare de Mont-de-Marsan : mairies de Lucbardez-et-Bargues, Saint-Avit et Mont-de-Marsan, Communauté d’agglomération du Marsan.
Pour la gare de Dax : mairies de Dax et Saint-Paul-les-Dax, Communauté d’agglomération du Grand Dax.
Pour la gare de Bayonne : mairie de Bayonne, Communauté d’agglomération Côte Basque-Adour.

Haut de page