AccueilLe projet au jour le jourL'amélioration de la desserte de Pau, Lourdes et Tarbes

L'amélioration de la desserte Pau, Lourdes et Tarbes

Le prolongement du projet Bordeaux-Espagne vers le Béarn (Pau) et la Bigorre (Lourdes et Tarbes) fait partie des opérations ferroviaires inscrits au Schéma national des infrastructures de transport (SNIT) approuvé par le CESE (Conseil Economique, Social et Environnemental) en novembre 2011.

La ligne existante Bordeaux–Dax–Pau est constituée de 2 voies ferrées électrifiées en 1500 volts en courant continu d’une longueur de 232 km. La desserte TGV actuelle est assurée par 5 allers-retours quotidiens reliant Bordeaux à Pau et Tarbes avec un temps de parcours moyen respectivement de 2h03 et 2h45.

En premier lieu, il est important de rappeler que le Béarn et la Bigorre bénéficieront des gains de temps obtenus avec la mise en service des projets de LGV Sud-Europe Atlantique section Tours-Bordeaux (50 minutes) et de GPSO (20 minutes).
Ainsi, les agglomérations de Pau et Tarbes seront, via Dax et Orthez, respectivement à 
     3h52 et 4h34 de Paris
et 1h42 et 2h24 de Bordeaux.

Lobjectif à terme du projet d’amélioration de la desserte ferroviaire du Béarn et de la Bigorre est de relier les agglomérations de Pau et Tarbes à Bordeaux respectivement en 1h00 et 1h30, temps de parcours compétitifs pour assurer un report important de la route vers le ferroviaire et diminuer ainsi les émissions de gaz à effet de serre.

Pour atteindre tout ou partie de cet objectif, différents scénarios d’infrastructure ont été étudiés entre 2008 et 2011, puis présentés dans le cadre de 4 ateliers thématiques qui se sont tenus à Mont-de-Marsan, Orthez, Tarbes et Pau fin 2011/début 2012. Ces ateliers associant un public élargi étaient destinés à recevoir son avis, préalablement à la saisine de la Commission nationale du débat public (Procédure régie par la loi du 27 février 2002, c’est une étape dans le processus décisionnel, s’inscrivant en amont du processus d’élaboration d’un projet. ...) (CNDP).

Le 5 mars 2012, le Comité de pilotage Béarn Bigorre a validé les résultats des études complémentaires et de la concertation préparatoire à la saisine de la CNDP. Il a décidé de retenir 3 scénarios de ligne nouvelle (A, B et C’) combinés à un aménagement partiel de la ligne existante, permettant ainsi de desservir à terme Pau et Tarbes respectivement en 1h00 et 1h30, scénarios qui seront présentés par RFF dans le dossier de saisine de la CNDP.
Ce Comité de pilotage a également approuvé la proposition de RFF de réaliser les études d’une alternative aux différents scénarios cités ci-dessus, à savoir la modernisation de la ligne existante entre Dax, Pau et Tarbes, alternative qui sera également incluse dans le dossier de saisine.

 

Conformément à ses engagements, RFF a constitué le dossier de saisine de la CNDP qui sera transmis à cette dernière dés que les conditions seront réunies pour ce faire.