Body bandeau

Participez à l'enquête publique concernant les AFSB du 24 juin au 23 juillet 2024.

Le GPSO vise à favoriser le mode de transport le plus sûr et plus durable, à développer la mobilité ferroviaire dans sa diversité (transports du quotidien, longue distance et fret), en améliorant l’offre, tant en volume qu’en qualité de service.

 

Encourager le report modal grâce à des temps de parcours réduits

Le report modal souhaité de la route et de l’aérien vers le ferroviaire passe par une amélioration de l’offre ferroviaire avec des temps de parcours réduits sur les trajets courts et longues distances
À ce titre, les projets de réaménagement des voies existantes (sur la base des emprises actuelles) présentent des performances trop faibles.

 

Améliorer la capacité des lignes au service de tous les voyageurs 

Les lignes Bordeaux - Toulouse et Bordeaux - Hendaye constituent des maillons structurants du réseau ferroviaire en supportant un trafic à la fois important et hétérogène (trains rapides et lents, omnibus ou semi-directs, circulations de fret, etc.). La seule modernisation des lignes existantes impliquerait d’importants aménagements pour permettre une amélioration en volume de l’offre de transport. En créant deux voies supplémentaires sur l’intégralité du parcours, les lignes nouvelles facilitent, quant à elles, l’exploitation conjointe des différents flux.

L'alternative par le réaménagement des lignes existantes a été examinée à différentes reprises par SNCF Réseau et à travers plusieurs analyses externes indépendantes, accessibles ici. Toutes ont souligné l’inefficacité de cette solution pour répondre aux enjeux de performance et de capacité, tout en mettant en avant son coût conséquent et l’impact important des travaux sur le quotidien des usagers et des riverains.

Vous souhaitez en savoir plus ? Consultez le dossier « Grand Angle : Réaménager les lignes existantes, une fausse bonne idée. SNCF Réseau donne ses arguments », de la lettre d’information SO CONNECTÉ.